L'URGENCE DU SENS

Première de TRICLINIUM 

Une première exceptionnelle !

La date du 3 décembre prochain, sera celle de la première représentation de TRICLINIUM, le nouveau spectacle du Ballet Cadagiani, auquel j’apporte depuis quelques années mon modeste concours. Ceux d’entre vous qui fréquentent mon site savent déjà tout l’intérêt que je porte depuis longtemps à la danse, et notamment à la danse contemporaine. C’est un bonheur pour moi de vous présenter ce spectacle chorégraphique et musical pour cinq danseurs et quatre musiciens.

Librement inspiré par une superbe mosaïque antique romaine découverte en 1883 dans un « triclinium » (la salle de réception d’une domus antique) de l’antique Nemausus et exposée au Musée des Beaux-Arts de la Ville de Nîmes, TRICLINIUM sera présenté au public dans ce même musée. Exceptionnellement, les danseurs évolueront pieds nus sur la mosaïque antique originale.

Danser sur une mosaïque antique ? C’est assurément exceptionnel, mais ne risque-t-on pas de l’endommager ?  La réponse est non. En effet, les procédés de restauration utilisés à l’époque de sa découverte, la protègent contre tout risque d’altération. Aussi avons-nous eu l’autorisation de présenter cette première du spectacle sur la mosaïque elle-même. Les répétitions s’y enchaînent depuis juin dernier.

Le mariage d’Admète

Le motif central de cette mosaïque de 9 m x 6 m, évoque un épisode mythologique survenu en Thessalie. En l’occurence, c’est l’arrivée fracassante d’Admète, roi de Phères, à la cour de Pélias, roi de Iolcos. Ce dernier avait juré de ne marier sa fille Alceste qu’avec un homme capable de lui amener un char attelé d’un lion et d’un sanglier. Grâce à l’aide d’Apollon, Admète réussit ce prodige et peut épouser Alceste.

La chorégraphie s’apparente à un rite de bienvenue adressé à cette mosaïque. L’œuvre célèbre son retour à la lumière, sur le sol de l’humanité vivante. Cinq danseurs et quatre musiciens vous proposent une exploration chorégraphique et musicale des trois vies successives de cette mosaïque. Tout d’abord, la vie triviale du sol d’une salle à manger (le triclinium antique). Puis une très longue vie secrète, enfouie sous la terre pendant quelques mille-sept-cents années. Et désormais, une vie sacrée d’objet muséal, d’œuvre d’art et de précieux vestige.

TRICLINIUM en tournée

La mosaïque ne pourra évidemment pas être emportée en tournée par le Ballet Cadagiani. Une reproduction photographique à l’échelle de la mosaïque originale, imprimée sur un tapis de danse de même dimension sera le décor de ce spectacle.. 

Le Ballet Cadagiani est soutenu par la Ville de Nîmes, le Conseil départemental du Gard, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et le musée des Beaux-Arts de Nîmes.

2 Comments

  1. Escudero Marielle

    Très beau spectacle autant pour la qualité de la danse qui mêle merveilleusement des danseurs classiques à des danseurs de hip hop.
    La musique transporte les danseurs et nous enchante
    Bonne continuation pour cette troupe.

    • jmsonet

      Merci beaucoup pour ces encouragements que je transmets aussitôt aux danseurs, musiciens et au chorégraphe.
      Bien à vous
      Jean-Marie Sonet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2022 Caresse du monde

Theme by Anders NorenUp ↑

Cookie Consent with Real Cookie Banner